Voilà, je t’ai mis cette musique en tête et je ne suis même pas désolée ! Un titre qui reflète ma longue absence de ce blog, mais c’était pour la bonne cause (ou pas).

J’ai lu

Des ouvrages sur les techniques d’écriture, des blogs de gens qui savent, des co***ries sur les réseaux sociaux.

Mais j’ai surtout lu le premier roman (me semble-t-il) de Laufeust Anno Domini 1304 que tu peux retrouver en vente sur son site ou à la Librairie de Lou Les jeunes pousses.

J’ai beaucoup aimé ce thriller qui nous plonge en 1304 dans le comté de Champagne. On peut jouir des connaissances historiques de l’auteur qui nous plante une ambiance digne d’un certain Ken Follett.

Les personnages sont taillés avec précision et nous embarquent avec eux (ou nous énervent au plus haut point). C’est une enquête sanglante qui trouve son harmonie dans la rudesse d’une époque où les privilèges des seigneurs allaient jusqu’à décider de qui pouvait vivre ou mourir.

Loup et Sybille, nos héros -qui n’ont pas volé ce titre- vont aller de Charybde en Scylla pour notre plus grand plaisir. Deux personnalités attachantes et poignantes de réalisme. J’avoue que j’ai eu un vrai coup de cœur pour la téméraire Sybille.

Bref, c’est un excellent roman que je te recommande. Et si la plume de Laufeust te séduit, tu pourras en découvrir encore plus sur l’application Rocambole où il officie avec talent !

J’ai écrit

Oui, j’ai beaucoup écrit durant cette longue absence sur ce blog. Deux séries, trois synopsis et les trois quarts du premier jet d’un nouveau roman. J’ai aussi bossé sur les corrections de mon prochain polar qui devrait sortir fin mai ou début juin (tout dépendra du délai d’obtention de mon ISBN).

J’ai aussi préparé des supports de formations puisque j’ai eu le plaisir d’animer deux formations différentes ces dernières semaines. L’une en distanciel et l’autre en présentiel. Cela a été l’occasion de passer quelques jours à Paris, heureuse de retrouver mes anciens quartiers, mais dans une ambiance un peu étrange avec beaucoup de commerces fermés.

J’ai profité

De la sortie de ma dernière série sur Rocambole, La Loi Phénix qui a eu un bon accueil de la part du lectorat puisqu’elle est restée dans le top 10 pendant trois semaines (jusqu’à la troisième place quand même, derrière deux séries gratuites !). Je suis contente, car il y a eu peu de publicité sur les RS sur celle-ci et j’ai découvert que certain(e)s abonnés(ées) apprécient de lire chacune de mes sorties. La meilleure des récompenses !

J’ai cogité

J’ai fait tourner mes neurones face à l’attitude de certaines personnes qui m’ont laissée dubitative. Je veux parler de ces gens qui prônent le respect dès qu’on leur tend un micro (ou une connexion internet), qui se gargarisent de l’importance de considérer les autres et qui, dans les faits, font tout l’inverse.

Je crains que le mot respect devienne la prochaine victime de ces vils menteurs. Un peu comme bienveillance avant lui ; autre mot qui a été repris par tant de personnes qui cherchaient à cacher leur ignominie crasse derrière un slogan. Souvent, leur argumentation s’axe toujours de la même manière.

Exemple : « J’ai le plus grand respect pour les licornes, mais il faut quand même admettre que le coup des arcs-en-ciel, c’est un peu gros ».

Ils l’écrivent, le disent, le serinent oubliant qu’un certain Ned Stark nous a appris que « Tout ce qui précède le mot mais n’est que chiasse ».

Il est de notoriété publique que ces personnes ne se remettront jamais en question, c’est donc à moi de me blinder davantage, maintenant que je sais à qui j’ai affaire. Je les traiterai désormais avec le même respect.

J’ai répondu à des interviews

Je me la pète un chouilla là, non ? Bref, l’une est sortie dans un journal régional, pour les autres, pas encore de date de parution. J’y reviendrai (si le résultat final me plaît).

Je me suis battue avec mon opérateur Internet

Oui, presque un mois de lutte, je ne sais combien d’appels au SAV, deux incidents ouverts et fermés sans résolution du problème. Du coup, je les ai envoyés péter et je viens de m’abonner chez un autre. Je croise les doigts pour qu’il soit digne de confiance, enfin, juste assez professionnel pour me délivrer un service que je paye.

En conclusion…

Une nouvelle période en dents de scie, mais j’en ressors ragaillardie par tous mes projets et la sortie prochaine que je te tease sur mes réseaux depuis quelques semaines. J’espère que tu aimeras ce polar et si tu ne l’as pas encore lue, commence par la première enquête de mon héroïne dans Le jeu du chapeau, qui est toujours finaliste du Salon du Livre de La Rochelle (ce qui n’est pas rien pour un roman autoédité !).

Prends soin de toi, et à bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s