Après 15 jours, me voici pour te raconter comment s’est passé le salon L’encre et les mots qui s’est déroulé du 12 au 14 novembre. Si tu as la flemme de lire tout l’article, retiens juste un mot : rencontres.

Rencontres amicales sur le stand

Oui, en tout premier lieu, il faut que je te dise que mes amies Lole et Lolotte (le duo de choc !) ont traversé la France pour venir me soutenir durant ces trois jours. Un an et demi que nous ne nous étions pas vues, c’était déjà forcément une grande émotion pour moi. Et un vrai support, étant donné que c’était la première fois que je faisais un salon du livre de l’autre côté de la table.

Elles n’ont pas démérité ! Elles ont donné de leur personne sur le salon, tout comme en dehors des séances de dédicace. Arpentant la ville de long en large, testant, sans aucune peur, les restaurants et divers estaminets. Elles m’ont même convaincue d’aller voir les poissons, au risque de se sentir à l’étroit dans le ventre de la baleine.

Il y a eu aussi les nombreuses rencontres avec mes collègues de la Librairie des Jeunes Pousses. Aïdan, Giorgina, Linda, Jeff, Cinthya, Lancelot, Gisela, Elfydil, Lucille (et d’autres, que je n’ai pas listés ici, désolée) avec qui j’ai eu le temps de discuter, de rigoler, de parler de nos projets… Sans oublier les secrets de certaines (rodées à l’exercice) sur la force du flyer distribué avec le sourire aux badauds (souvent convertis en lecteurices !).

J’ai enfin découvert la merveilleuse Lou, surnommée durant ces trois jours cheffe ou maman, selon les désirs de ses troupes. Sympathique, dynamique, malgré le rythme de dingue. Je me répète sans doute, mais Lou est épatante. Son envie de porter la littérature indépendante vers le public force le respect. Quant à l’organisation sur le stand, c’était au top !

J’ai fait la connaissance de la fabuleuse Ingrid également, complice infatigable de Lou, qui a été un véritable rayon de soleil durant tout le week-end.

Rencontres amicales sur le salon

Oui, durant trois jours, nous avons eu l’opportunité de papoter, découvrir, d’autres passionné(e)s. C’est ainsi que j’ai pu enfin rencontrer Delphine Muse, sur le stand de sa ME. Un excellent moment avec elle et ses collègues. La bonne humeur y était communicative en ce lieu et nous avons bien ri !

Grâce à Aïdan, j’ai fait la connaissance de Karine Carville, qui ne sort jamais sans son énergie et ses sourires. Elle nous a emmenés dans une réalisation digne des plus grands du cinéma, pour assurer la promotion de nos ouvrages, à travers une vidéo très drôle à faire (et à regarder). Une belle rencontre avec une chouette personne. Nous resterons en contact, comme beaucoup d’autres croisés durant ces trois jours !

Rencontres moins amicales

Je ne vais pas rappeler ici le Drama de Monique (sociologue débutante), puisque je n’avais pas remarqué son stand. Il était visiblement caché derrière de jolies jeunes femmes, fans de romance, qui faisaient la queue pour un autre stand, drapées dans la dignité, malgré les regards outrés de Monique. Tout comme il serait inutile d’évoquer les jaloux (et jalouses) surpris, pendant des pauses dehors, en train de maugréer sur ces affreux stands des AE qui ne désemplissaient pas (dont le nôtre). Comme il est savoureux de les écouter ainsi rager, ignorant que, comme toujours, tout ce qui se dit dans le dos des gens est forcément entendu et répété par d’autres. Une règle que les idiot(e)s oublient souvent et qui fonctionne pourtant partout (y compris en virtuel).

Je pourrais également te parler de ces personnes bien mises qui considèrent intolérable que deux romans AE aient gagné deux prix littéraires (où va le monde, ma bonne dame ?).

J’en ai d’ailleurs profité, lors de la remise des prix, pour rappeler que ces deux mondes (AE et ME) pouvaient coexister sans jalousie et qu’étant moi-même hybride, j’y trouvais mon compte.

Rencontres littéraires

Oui, qui dit salon du livre, dit achats ! Je ne suis pas en reste, puisque j’ai récupéré les contreparties de la campagne Ulule de la LJP, avec de magnifiques ouvrages (et moult goodies trop super !). Puis, j’ai aussi craqué sur d’autres. J’aurais bien aimé en prendre davantage d’ailleurs, mais j’avais déjà explosé le budget.

Rencontres avec le public

De superbes rencontres là aussi. Entre les personnes qui foncent direct sur tes livres (parce qu’ils les avaient repérés avant le salon), celles qui te posent des questions, te demandent de raconter l’histoire et qui repartent avec trois titres. Et enfin, les hésitant(e)s qui se laissent convaincre (et que tu flippes de les décevoir à la limite de leur proposer un SAV !).

Globalement, plutôt satisfaite, puisque malgré un samedi après-midi compliqué (la migraine, tout ça), j’ai écoulé 60 % de mon stock, ce qui est pas mal (paraît-il). Sans compter que les marque-pages distribués ont généré des ventes après le salon, étant donné que j’ai reçu quelques messages depuis de la part de nouveaux fans ! Et ça, c’est trop la classe.

Bon sur trois jours, j’ai quand même eu droit à une échappée du cortège antivax qui est venue me parler de théories scientifiques trouvées sur FB… Au bout de dix minutes d’un monologue épuisant, j’ai bien tenté de lui vendre un bouquin, mais elle n’était pas là pour ça, madame ! Elle, son kiff, c’était l’éveil des consciences et malheureusement, la mienne avait déjà plié sous le poids de sa litanie…

Autre anecdote : une dame, apprenant que mon héroïne est une pédopsychiatre, qui m’a demandé si j’étais médecin. Ce à quoi j’ai répondu « Non, mais je vous rassure, je ne suis pas non plus tueuse en série ! ». Autant te dire qu’elle n’a pas trouvé ça drôle !

Bilan

Premier et unique salon en 2021. L’année 2022 s’annonce un peu plus animée côté rencontres avec le public et maintenant que j’y ai goûté, j’ai trop hâte !

Je profite de l’occasion, car en ce jour de sortie de billet, mes collègues de la librairie sont à Mons, donc, si tu passes dans le coin, va les voir. Ils sont cools et talentueux !

Qui sait si on ne se croisera pas (de nouveau) lors d’un prochain évènement littéraire (ou une séance de dédicace dans ma région, va savoir) ?

En attendant, prends soin de toi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s