À 5 millions de vues, je vais mourir ! Voilà quel était le super teaser de cette mini-série sortie sur Netflix pour la rentrée.

Le pitch

Père aimant, mari dévoué et frère attentionné, Nick Brewer disparaît mystérieusement. Une vidéo diffusée sur Internet le montre couvert d’ecchymoses, tenant un carton sur lequel est écrit « Je maltraite les femmes. À 5 millions de vues, je mourrai ». S’agit-il d’une menace ? D’une confession ? Des deux ? En cherchant à le sauver, sa sœur et son épouse découvrent une facette de Nick dont elles ignoraient l’existence.

Grosse efficacité !

Une série qui ne m’a pas fait lâcher mon canapé parce qu’elle est diablement efficace. Et ce, même si les personnages sont peu surprenants, un peu stéréotypés, mais ça fonctionne grâce à la structure de l’histoire (et aux acteurices, il faut bien le dire).

J’ai été très séduite par l’écriture et plus particulièrement par le fait que chaque épisode se déroule du point de vue de l’un des protagonistes. Je trouve très fort de réussir à faire avancer l’histoire en prenant un angle différent et j’avoue que c’est, selon moi, le gros point fort de la série.

La question morale

Il y en a plusieurs en fil rouge qui sont posées ça et là comme la fidélité, le mensonge, la manipulation, etc. Celle qui me fait encore réfléchir aujourd’hui est : si je sais que le fait de visionner une vidéo risque de condamner à mort un homme, est-ce que je la regarde quand même ?

C’est un peu comme quand on demande « Si tu vois quelqu’un se faire agresser dans la rue, tu vas l’aider ? ». La majeur partie des gens répondront que bien sûr, ils foncent. En réalité, dans la vraie vie, c’est rarement le cas. Je considère donc que répondre à ça est beaucoup moins évident qu’il n’y paraît.

C’est cette question qui permet aux auteurs d’en introduire d’autres notamment autour de la perversité d’un monde ultra connecté où la vie des uns et des autres peut être soudainement exposée. Certes, on peut y voir une forme de naïveté dans la manière dont les sujets sont traités, je ne me suis pas trop pris la tête sur ça, je me suis concentrée sur les questions, pas sur les réponses apportées par la série.

Copyright Netflix

Et alors, globalement, ça donne quoi ?

J’ai bien aimé ! C’est un bon divertissement et une vraie mine d’or pour ma muse. Je gamberge tranquillement sur les débats intérieurs que provoquent ces sujets. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu dans la série, car plusieurs fois pendant le visionnage, je me suis dit demandé « Et toi, tu aurais fait/dit quoi ? Tu aurais pensé quoi ? ». Et j’adore me sentir aussi impliquée dans une histoire !

Donc, si tu ne l’as pas vue, fonce. 8 épisodes qui se dévorent en peu de temps et n’hésite pas à venir me dire ce que tu en as pensé.

Copyright Netflix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s