Hier, j’ai joué à Prey…

Alors oui, ce jeu n’est pas tout à fait récent puisqu’il est sorti en 2017, mais je viens de le finir, il y a quelques jours.

Le pitch : On incarne un membre de la famille Yu (le fils ou la fille, au choix) qui se réveille en plein cauchemar sur la station orbitale Talos One. Rapidement, on se retrouve à affronter une horde de monstres belliqueux (comme souvent, me diras-tu !). Ces monstres, les Typhons sont, pour les plus petits, métamorphes. Cette capacité a suscité chez moi un début de parano et je me suis mise à regarder mon mug de café avec une croissante suspicion.

L’ambiance  est très réussie et légèrement moins flippante que Dead Space, même si j’avoue avoir sursauté deux fois (put… de cadavre qui vous tombe dessus quand on ouvre une porte !). Car oui, cette station était habitée et les habitants ont été attaqués voire tués par les aliens.

J’ai particulièrement aimé les sorties dans l’espace, très réalistes, et surtout apaisantes dans ce vide… Enfin du calme, bercée par la respiration du personnage et le bruit du propulseur, et ce, même si l’on croise des cadavres ou autres Typhons bien décidés à vous anéantir.

Au niveau de la map, la station est immense, il faut prévoir des heures de jeu pour accomplir les quêtes secondaires et retrouver tout le monde. Côté bestiaire, je ne le trouve pas très varié mais malgré tout stylé. Côté scénario, c’est un peu téléphoné cependant l’univers est intéressant et je me suis laissée happer par cette histoire, sans pour autant m’y attacher. Cela étant, pas loin de la fin, j’ai été surprise de croiser un certain Dahl qui ne fut pas sans me rappeler les personnages d’un excellent bouquin, même si son « h » à lui est ailleurs (si tu n’as pas compris cette vanne, achète mon livre et reviens rire avec moi !).

Les visages, les décors et l’ambiance sont identiques ou très proches de Dishonored mais il s’agit des mêmes studios et j’ai réalisé, grâce à ce jeu, que ce style est devenu une signature.

Le gros défaut de Prey, les temps de chargement entre chaque lieu de la station et sur la fin du jeu, cela devient insupportable car il faut aller chercher des trucs là, d’autres ici, revenir, repartir, courir, fuir, voler,… et surtout attendre… puis attendre…

C’est malgré tout un très bon FPS que je recommanderais sans problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s