Rétro de mon gaming 2/3

Voici la suite de ma liste des jeux qui ont compté… Même logique, l’ordre n’indique pas de préférence particulière. Je réalise cependant en voyant les vignettes que ce rétro comporte essentiellement des jeux violents !

bandeau3

Mafia 3 : Dans un contexte de post-guerre du Vietnam aux USA, on joue un jeune black, vétéran de la guerre, qui s’oppose à la mafia italienne. J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce jeu, les propos des PNJ qui reflètent un racisme profond, ancré, ce qui a provoqué chez moi une empathie extrême pour le personnage Lincoln et ce, malgré la violence de ses actes. La variété des missions, des personnages, la vaste map et la nervosité des affrontements en ont fait un jeu particulièrement réussi. Ah, et la bande son… les choix musicaux, les programmes radios en voiture avec les interview ou reportages… C’est immersif, bien pensé, un jeu génial !

Dishonored : Les 2 volets sont sympa. Le petit plus du 2, c’est la possibilité de jouer la fille donc un personnage féminin et dans les jeux que j’apprécie, c’est suffisamment rare pour me faire plaisir chaque fois que ça se présente ! Encore un gameplay qui permet de choisir son approche discrète ou tête-brûlée avec un indicateur de « chaos » à chaque fin de chapitre qui, cumulés, influeront sur le dénouement de l’histoire. Quel monde vais-je laisser derrière moi ? Quelles conséquences de mes actes ? J’ai refait chacun des deux en essayant de ne causer aucune victime, c’est compliqué sur certains niveaux, très compliqué… impossible ?

Dead Island : Âmes sensibles, ce n’est pas pour vous ! Pour les autres, je vous invite à aller voir le trailer du tout premier volet.  J’ai également joué à sa suite, Dead Island Riptide et les deux, je les ai fait et refait… Forcément, très violent, avec un bestiaire bien dégueulasse. C’est un jeu défouloir, avec un scénario de série B, qui peut se résumer par « fais-toi de belles armes et va défoncer du zombie« . Simple et efficace. Le premier opus m’a permis de découvrir Sam B avec son rap de la géniale BO. Morceau que l’on peut retrouver au détour de quelques missions dans Riptide. A chaque fois que je reconnaissais la mélodie, je fonçais pour trouver l’endroit qui diffusait ce truculent rap Who do you voodoo, bitch (une chanson à texte, vous vous en doutez !).

Si t’as passé une sale journée, si t’as envie de tout péter, branche ta console et tape du zombie, ça ira mieux après !

Skyrim : Une alerte enlèvement peut être déclenchée par vos proches quand vous commencez à jouer ! Un jeu dont les qualités ne manquent pas, et les défauts aussi !

Les + : Un vaste monde, une histoire qui a fait vibrer mon cœur de fan de récits de fantasy. Un univers inspiré par la culture nordique et en bonus, il y a des dragons ! Le fait aussi de composer son personnage, donc on peut jouer des humains ou d’autres races avec des caractéristiques différentes. La variété des missions, qui en fait un jeu jamais vraiment fini, et enfin la bande son qui est superbe.

Les – : Les mouvements du personnage, qui s’avèrent être aussi agile qu’une enclume. La gestion d’un monde ouvert et d’un environnement vivant, pour ma console ça donne des lags de dingue voire des plantages (et craquages de la joueuse).

Watch Dogs : J’ai fait les deux et j’ai une préférence pour le second. Le premier était novateur, intéressant. Le second opus a travaillé le scénario, l’ambiance, les dialogues et la mise en scène. J’ai adoré ce groupe de Dedsec, les vidéos promo à chaque fin de mission, la vision du rôle et de l’influence des GAFA, ou le parallèle avec des affaires et scandales réels. Malgré tout le côté illégal des actions réalisées en incarnant Marcus, j’avais une vraie satisfaction, un sentiment de rendre ce monde « virtuel » meilleur.

Mention spéciale pour la mission piratage du tapis de course d’un big boss, attaché aux privilèges, j’ai posé la manette le temps du fou-rire !

GTA 1/2/3/4/5 : Ils ont inspiré beaucoup de jeux qui les ont suivis, imités, copiés. C’est une signature particulière, reconnaissable entre tous et qui peut revendiquer une identité à part dans le monde du loisir vidéo-ludique. J’ai adoré le personnage de Trevor dans le 5e volet, dont on retrouve le sosie dans les dernières saisons de la série TV The Walking Dead. Sinon, c’est toujours la même recette et je le classe dans le registre jeux défouloirs.

Comme beaucoup de jeux de cette liste, la violence et l’immoralité sont largement présents et l’interdiction aux moins de 18 ans est plus que justifiée dans ce cas. Cependant, je rassure ceux qui prétendent que ces jeux encouragent la violence IRL (personnes qui pour la plupart ont 1000 ans, cherchent à se démarquer en parlant d’un sujet qui les dépasse et n’ont même jamais tenu une manette entre leurs mains !), je continue à respecter le code de la route et je ne me sens pas habitée d’une sourde envie de meurtre… enfin, si ça arrive, ça n’a rien à voir avec le jeu vidéo… !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s